- Page 2

  • Une formation au commerce en ligne destinée aux commerçants

    IDEA et LME se démultiplient pour soutenir les entreprise du territoire de Coeur de Hainaut. Dans le même esprit depuis le début de cette crise , la Ville de La Louvière relaye cette information auprès de ses commerçants. Outre le soutien apporté à celles-ci par un accompagnement des indépendants et une information actualisée à distance , notamment via le site covid.coeurduhainaut@info-pme.be , infopme organise avec quelques partenaires un e-forum en ligne à destination des commerçants. Ces formations se dérouleront le 5 mai prochain après-midi et comprendra deux sessions:

    1. Comment choisir sa plateforme e-commerce

    2. Vendre en ligne à l'international

    Si ces formations vous intéressent , vous pouvez rejoindre l'initiative de l'IDEA et de la LME en vous inscrivant en ligne , en suivant le lien:https://www.info-pme.be/deux-ateliers-e-forum-mardi-05-05-2020 ou à vous manifester auprès de Patrice Thiry via l'adresse patrice@lme.be qui vous conseillera au mieux de votre intérêt.

  • Aides aux commerçants et aux entreprises

    Afin de soutenir le secteur économique fortement impacté par les mesures de prévention sanitaire liés à la crise du Coronavirus , le collège communal a décidé , ce lundi lors de la séance du collège , de proposer au conseil communal des mesures concrètes afin de répondre aux premières attentes du tissu entrepreneurial louviérois.

    Il s'agirait de mettre en oeuvre trois mesures d'allègement fiscal , qui consisteront à :

    - ne pas lever , pour l'année 2020 , la taxe sur les enseignes et publicités assimilées , la taxe sur les débits de boissons , la taxe sur les commerces de petite restauration et la redevance sur les terrasses et les étalages.

    - ne pas lever la taxe sur les services de taxis pendant la période de confinement.

    - prévoir une prolongation de l'abonnement des maraîchers au regard de la période de confinement.

    Les taxes sur les implantations commerciales , sur la force motrice et sur les services de taxis connaîtront un dégrèvement équivalent à la période d'inactivité liée au Covid-19.

    Le collège a estimé qu'un effort de 500.000 euros serait ainsi réalisé afin de soulager le poids de la crise qui pèse sur lés épaules des indépendants et des entrepreneurs établis sur le territoire de la ville.